Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 19:59

Voici quelques news après une longue absence sur Internet.

Nous campons depuis peu dans notre maison bien qu'elle ne soit pas finie (pas de chape de finition, enduit de finition à réaliser, salle d'eau en cours, électricité à finir, pas d'escalier, ...).

Nous n'avons pas encore internet à la maison donc difficile d'alimenter le blog en ce moment.

En quelques mots, nous avons avancé sur :
- la cuisine à base de plateaux de cyprès, galets , bois cordé et troncs en châtaignier et peuplier,
- les toilettes sèches avec la récupération de plateaux de cyprès ayant servis pour la cuisine et un sol en terre,
- le corps d'enduit en terre sur les murs intérieur : très long à réaliser,
- le corps d'enduit en terre/paille/copeaux de bois sur les cloisons en canisse,
- les cloisons en colombage remplies de copeaux de bois / paille / pisé coulé,
- l'enduit de finition sur les murs extérieur,
- la porte d'entrée enfin !
- la salle de bain à base de plâtrières / pisé coulé / tadelackt et stuc vénitien
- le remplacement des baies du sud qui avait quelques problèmes de fuites (d'air et d'eau),

Nous terminons en ce moment la Sdb du rdc avec un lavabo spécifique épousant les formes rondes de la maison. Nous préparons aussi la suite avec la chambre des parents : enduit de finition en terre et chape de finition.

Vivement internet à la maison ...

Repost 0
Published by MarineMichel - dans marinemichel29
commenter cet article
23 mars 2008 7 23 /03 /mars /2008 18:40

Après le lamellé collé, nous avons mis en place le parquet afin de pouvoir installer la balustrade. Ceci devenait urgent car nous commencions à prendre nos aises à 2,7 m de la dalle de chaux hydraulique(même pas peur). En général, c'est à ce moment que survient la grosse tuile ... .

Nous avons commencé par clouer le plancher autour du lamellé collé. Après la mise en place, un petit coup de ponceuse pour épouser la forme du lamellé-collé et voilà le résultat :


Ensuite, place à la mise en œuvre des pieux de châtaignier. Chaque pieu a été nettoyé à l'aide d'une plane ou d'une brosse métallique et d'une disqueuse. Un petit ponçage pour finir avant de les placer contre le lamellé-collé :

 


Place ensuite à l'installation des garde-corps sous forme de bambous (toujours du végétal !). Les pieux ont été percés en respectant l'écartement réglementaire. Chaque bambou a été pré-cintré avant d'être installé.

Fred en cours de perçage d'un pieux :

Le pré-cintrage des bambous mouillés :

Fin de soirée sur le finistère et opération ballustrade presque terminée :
Repost 0
Published by MarineMichel - dans marinemichel29
commenter cet article
3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 01:09
Pour les cloisons, nous avons longtemps cherché la solution la plus écologique et répondant à certains critères :
- matériaux sains sans aggression pour les occupants,
- matériaux nécéssitant trés peu d'énergie grise à la fabrication et pour le transport,
- matériaux performant pour la gestion de l'accoustique,


on  a tourné le problème dans tous les sens pour revenir à la case départ, de loin la plus logique et écologique.

Nos cloisons (à part le cellier en Fermacell) seront à base de terre (provenance du terrain)  et de paille (provenance de 30 kms) dans des banchages perdus en canisses de roseaux, le tout recouvert avec des enduits de terre (ajout d'une part de sable pour un volume de terre minérale).

D'un point de vue énergie grise, le coût est trés faible puisque nous utilisons le restant de paille de la maison. La terre minérale provient du terrassement.

D'un point de vue phonique, on peut penser obtenir un résultat trés satisfaisant en se référant à la notion de masse/ressort/masse qui permet une bonne atténuation des bruits. La masse sera constituée par les enduits de terre (1 à 1,5 cm) de chaque côté des cloisons et le ressort par le terre/paille (paille trempée dans une barbotine de terre). Je n'ai pas trouvé d'expériences ayant abouties à l'établissement de courbes d'atténuation pour de telles cloisons mais la réalisation des premières cloisons nous confortent dans nos choix. Pas de réverbération avec les cloisons en canisse/terre/paille avant l'enduit de terre.  Le son se perd dans le "mou".


Une vue sur les cloisons du bureau avec les canisses, le terre/paille et avant l'enduit :
undefined
Pendant la couche de corps de l'enduit de terre :
IMG_2568.jpg
Et après :
IMG_2624.jpg
Il restera à appliquer la fine couche de finition avec une terre colorée.
Repost 0
Published by MarineMichel - dans marinemichel29
commenter cet article
12 janvier 2008 6 12 /01 /janvier /2008 23:09

Nous avons un passage de coursive un peu étroit, nous avons donc choisi de mettre en œuvre un nouveau lamellé collé rappelant le rond du mur d'adobe. Du rond, toujours du rond ... .

Yann est venu avec Pascal faire le patron puis nous sommes allés au caillou blanc avec Fred cintrer les lames de douglas pour les coller entre elles avec une colle à la caséine chaux.

Puis vint la mise en place par Yann et Serge :

undefined

Et voilà le résultat. Il ne reste plus qu'à installer le plancher et enrober le lamellé collé dans le mur de terre.
undefined


Repost 0
Published by MarineMichel - dans marinemichel29
commenter cet article
12 janvier 2008 6 12 /01 /janvier /2008 19:29

La montée du  mur d'adobes s'est poursuivi durant la fin de l'année.  Le passage des gaines électriques dans le mur nous a pas mal ralenti car il a fallu percer les briques sur le passage de ces gaines. Autre partie difficile, le raccord avec le plancher qui demande de la patiente et quelques découpes à la meuleuse.

Voici une vue de la chambre du nord. Le boisseau en contact direct avec le mur nous a bien aidé dans le séchage des joints. Le mur est finalement venu mourir sur le cyprès.



undefined

Une vue de la coursive. Il reste à faire la table/bar en bas à droite où se trouve les gaines en terre cuite.
undefined

Le linteau de l'entrée dans les pièces sud est un beau et robuste châtaignier qui devait finir dans le poêle de Fred. Un peu de travail à la plane, à la scie et à la ponçeuse pour finir par une lasure maison.
undefined
Et voilà pour le mur d'adobe, il restera à voir pour la finition : enduit ou pas ???  qu'en pensez-vous ?
Repost 0
Published by MarineMichel - dans marinemichel29
commenter cet article
26 novembre 2007 1 26 /11 /novembre /2007 01:36

Notre récompense va être la montée du mur d'adobe. Les 700 adobes de 10 kgs chacune sont rangées dans la maison depuis fin avril. Nous attendions le boisseau pour pouvoir monter le mur qui va séparer la partie nord de la partie sud de la maison.

Nous avons choisi dans un souci de logique d'énergie grise de hourder le mur à la terre et non à la chaux.  Le mortier  est constitué de terre tamisée à  moins d'1 cm et de sable (1 pour 1).

Nous avons donc commencé par tamiser 600  litres de terre  bien à l'abri dans  2 bassines de 300 litres :
IMG-1825.jpg
   
Fred nous donne un coup de main pour monter le mur et voilà le résultat après une demi journée de travail :
IMG-1828.jpg
Le mur en S commence à prendre forme et hauteur :
IMG-1883.jpg

Repost 0
Published by MarineMichel - dans marinemichel29
commenter cet article
25 novembre 2007 7 25 /11 /novembre /2007 23:15

Le poêle, c'est bien mais l'isolation c'est beaucoup mieux, alors nous nous sommes penchés sur  l'isolation en périphérie des velux et des lanterneaux.  Nous avons fait appel à Bruno et  Yann du cailloux blanc car les découpes pour l'embrasure nous semblaient  trop complexes et comme on ne peut pas tout faire à la fois ... .

Yann et Pascal sont  venus oeuvrer sur le chantier pour ces embrasures pendant que nous isolions tous les pourtours. Le résultat est vraiment sympa en apportant beaucoup de lumière dans la maison et même pas besoin de baguette (sinon yann se fâche !)
IMG-1893.jpg

Repost 0
Published by MarineMichel - dans marinemichel29
commenter cet article
25 novembre 2007 7 25 /11 /novembre /2007 23:10

Une fois le choix du poêle effectué, nous avions  comme mission de :
-  maçonner le socle du boisseau,
- monter le boisseau,
- faire la chape  du poêle


Tout d'abord faire une chape en béton de chaux hydraulique :
IMG-1600.jpg

Puis, nous avons choisi de faire un stuc à la chaux hydraulique (il faut faire très vite car l'enduit tire très vite), de pouzzolane et de poudre d'ardoise pour recevoir le poêle. Et voici le résultat. Depuis, le stuc a patiné comme prévu avec une couleur plus claire

IMG-1677.jpg
Et maintenant, place au boisseau en terre cuite :

On démarre par un socle en béton de chaux en prenant les mesures pour que le boisseau arrive en plein dans ... la sortie prévue à cet effet : c'est mieux !!!
IMG-1719.jpg

Ensuite, on maçonne le boisseau en contrôlant avec un niveau. Et voilà le résultat. Il faut bien sur faire attention à éloigner le bois du boisseau et ne surtout pas créer de poche à air dans la sortie de toiture.

IMG-1733.jpg
Les boisseaux en partie froide sont super isolées avec de la laine de ... roche.
Pour le passage du boisseau dans la paille (isolation de notre toiture), nous avions fait une réservation constituée  de terre/paille. Le remplissage entre cette terre/paille et le boisseau isolé a été comblé en chaux/paille.
Les contrôles que nous effectuons régulièrement nous rassurent car la t° à l'extérieur des boisseaux est supportable au touché (vive la double combustion avec une t° en sortie bien inférieure à un insert).

Fred a effectué l'étanchéité avec le soin d'une couturière puis nous avons maçonné le boisseau avec un mélange chaux hydraulique/chaux aérienne/sable/pouzzolane/terre cuite. Reste à terminer avec une belle couche de finition et à prendre une photo pour la mettre sur le blog ... .

Nous étions alors armés pour recevoir le poêle afin d'assécher les enduits terre un peu plus vite. Et voilà le résultat après une journée de travail :
IMG-1801.jpg
La double combustion est vraiment impressionnante à voir. On voit nettement les gaz qui brulent avec des flammes flamboyantes et volant dans tous les sens. Le démarrage du feu est vraiment facile et la maison monte trés vite en t°.
IMG-1816.jpgEt maintenant, on va pouvoir monter le mur d'adobe autour du boisseau ...
Repost 0
Published by MarineMichel - dans marinemichel29
commenter cet article
25 novembre 2007 7 25 /11 /novembre /2007 20:05

Nous avons beaucoup travaillé  sur cette maison à mettre en œuvre les systèmes passifs afin de réduire au maximum nos besoins énergétiques. Malgré ces systèmes, nous jouons la sécurité en installant un système énergétique d'appoint. Nous avions besoin d'un appoint répondant vite en cas de grand froid prolongé et cohérent d'un point de vue écologique/économique.

Après le soleil, l'énergie la plus cohérente est le bois si bien sur, le système de combustion est lui aussi cohérent.
Pas question d'installer  une cheminée avec un rendement énergétique déplorable (rendement de 10 à 15% selon les conditions climatiques, le combustible, le conduit,...) et des gaz d'échappement non brulés très polluants. Ces gaz lâchés dans la nature représentent à eux seuls 75% de l'énergie de la belle petite buche !
Dommage pour la planète et pour le porte monnaie !
Bref, le duo bois/cheminée  ne peut être considéré comme une solution écologique avec ce bilan catastrophique.

Même conclusion pour les inserts (je ne parle pas des nouveaux inserts performants) avec un rendement nominal entre 30 et 50% et toujours pas de gaz de combustion brulé !

Nous nous sommes tournés vers les poêles à double combustion. On devrait plutôt les appeler poêles à combustion complète puisque les gaz sont enfin brulés. Le rendement énergétique de ces poêles en nominal et dans les meilleurs conditions oscille autour des 80% avec un très bon bilan CO2.

Il ne faut bien sur, ne jamais faire fonctionner ces poêles en "feu continu" (pyrolyse/gazéification sans la combustion des gaz) avec de la braise qui brule toute la nuit sinon, fini le super rendement et bonjour la super pollution, encrassement du poêle et des conduits de cheminée.  Pas toujours facile à faire passer ce message même à certains vendeurs de poêles !

Pour éviter le trop plein de chaleur lors de la double combustion (le foyer peut monter à + de 1000°), nous souhaitions ajouter de la masse autour du poêle. Cette masse tampon permet un stockage de l'énergie pour une diffusion lente jusqu'à 4 à 5 H. Nous évitons ainsi le coup de froid après l'arrêt du feu et profitons d'un rayonnement très agréable.

En conclusion, beaucoup d'avantages pour ces poêles :
- bilan énergétique exceptionnel nécessitant beaucoup moins de bois ("l'énergie la moins chère est celle qu'on ne dépense pas"),
- très bon bilan en rejet CO2,
- rayonnement jusqu'à 5 h une fois le feu éteint,
- depuis 2 semaines, aucune corvée de lavage de vitre : l'effet pyrolyse s'en charge !
- toujours en 2 semaines, aucune corvée de nettoyage du foyer : trés peu de cendre !

Notre choix s'est finalement porté sur le scanline Napoli PO : Photo

Il ne reste plus qu'à maçonner le socle du boisseau, monter le boisseau en terre cuite, faire la chape recevant le poêle et attendre pour le premier feu.



Repost 0
Published by MarineMichel - dans marinemichel29
commenter cet article
25 novembre 2007 7 25 /11 /novembre /2007 20:04
Pour le système hypocauste, nous avons besoin d'envoyer de l'air chaud dans les gaines en terre cuite afin de  libérer les calories dans les fondations.

Nous avons donc relié des gaines en alu à nos gaines en terre cuite qui se trouvent noyées  sous la dalle de chaux. Les gaines ont été noyées dans la paille et entourées de paille et torchis pour les isoler thermiquement et phoniquement.

Voici une photo avant le recouvrement :

IMG-1695-copie-1.jpg
Et après :

IMG-1687.jpg

Il ne reste plus qu'à installer les 2 ventilateurs thermostatiques pour que le système hypocauste puisse démarrer son service.
Repost 0
Published by MarineMichel - dans marinemichel29
commenter cet article

Articles Récents

Pages